mardi 3 juin 2008

Les tribunaux (bis)

Droit de réponse à la Lettre du Crif du 3 juin 2008.

Messieurs les Présidents,

Nous nous étonnons que vous renvoyiez ainsi dos à dos les deux candidats à l'électionau poste de Grand Rabbin de France en invoquant la neutralité,à la manière dont les médias renvoient dos à dos Israël et le Hamas à propos de Gaza et de Sderot!

Que nous sachions, les attaques ont pour l'instant touché uniquement le Grand Rabbin Bernheim(lettre du "Rav" Brandt, affaire de la vidéo aux sous-titres surajoutés).

Vous seriez bien en mal de citer un seul exemple dans l'autre sens.Alors, que signifie votre déclaration et ne représente-t-elle pas une attaque de pluscontre Bernheim (même involontaire) par le plus haut niveau de la Communauté cette fois?

Déclaration insinuant que lui aussi (ou son entourage) se serait livré à des attaqueset cela sans la moindre preuve ou sans le moindre indice!

Nous souffrons trop avec Israël de ces renvois dos à dos injustifiés pour que nous acceptions celui-cisans broncher à des moments si critiques pour notre Communauté.Ainsi sommes nous en droit d'exiger de vous de corriger vos propos ou de les justifier et, à défaut,nous comptons utiliser notre droit de réponse et entamer l'action juridique qui s'impose et qui permettra de comprendre à quoi votre déclaration faisait allusion côté Bernheim.

Le Président du CRIF et de l'AUJF sont comme vous le dites tenus à la neutralité etvous vous devez dans ce cadre de rectifier vos déclarations ou d'accepter de vous voir poursuivis.

Avec nos respectueuses salutations

Félix Perez, Secrétaire Général du Bné Akiva,
Directeur du Yerouchalmi (6000 adhérents) et de l'AJECLAP (anciens juifs des Grandes Ecoles)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Il faut arrêter de faire passer le Grand Rabbin Bernheim pour une victime. Le grand rabbin Bernheim est assez grand pour se défendre et pour répondre à la lettre du Rav Brandt. Nous attendons tous la réponse.

Lionel a dit…

La réponse aurait déjà du être fournie si ces accusations de Rav BRANDT dérangeaient un temps soit peu le Sieur Bernheim.
Ce n'est pas le cas, il suffit pour s'en convaincre d'entendre ce que pense son entourage de la lettre écrite par Rav BRANDT Chlita : "Où est le problème de l'ouverture avec les chrétiens ? De l'échange théologique avec eux ? Biensûr que c'est un enrichissement mutuel etc ...". Inutile donc de se tordre dans l'analyse de textes : il s'agit clairement de façons de voir tout simplement très divergentes mais parfaitement assumées par les fans de Monseigneur Bernheim.
A chacun de chercher à savoir quelle est celle qui s'inspire de la Torah.